Retour à l'accueil

Promotion et recherche en psychothérapie
d’après la méthode du Docteur Vittoz

Accueil > Un nouveau livre !

Un nouveau livre !

écrit par Danielle GREHANT-MARIE, praticienne de l’Association Roger VITTOZ

« Le pont entre la matière et l’esprit : le verbe. »
Gitta Mallasz

Vue d’ensemble des sept piliers

Sept piliers, sept jalons d‘un parcours vittozien :

1. Le premier pilier montre - a posteriori - comment peut naître une vocation : il faut souvent un long temps avant que ne se tisse la trame d’une histoire aux couleurs des prises de conscience.

2. Le deuxième pilier s’est construit avec tâtonnement, à la recherche d’un matériau, capable de faire vibrer la vie féconde, la vie mystérieuse qui relie chacun avec sa richesse intérieure.

3. Commencer à croire en soi, croire et oser casser la coque, pour donner à ces graines de vie la liberté de se déployer, c’est trouver la force d’ériger un troisième pilier.

4. Le quatrième pilier est celui du milieu, du centre, qui relie en un juste rapport les deux parties. Il symbolise la nécessité d’une relation pour que vive l’humain. La vie dans la relation thérapeutique est soignante.

5. Dans cet espace relationnel, la vie des symboles a toute sa place. Le cinquième pilier évoquera la fonction symbolique.

6. Comment cette fonction symbolique peut être plus particulièrement au service de l’apprivoisement des émotions est l’objet du sixième pilier.

7. Le septième et dernier pilier porte un regard plus particulier sur le thérapeute ou comment trouve-t-il au fil de son temps professionnel, la place la plus juste pour favoriser le travail de son patient.

Sept piliers ... et le tablier, me direz-vous ?

C’est à chacun de vous, ami lecteur, de poser la plate-forme unique et singulière qui vous conviendra, qui sera le symbole de votre réflexion, de votre ressenti, de votre imaginaire, de vos besoins, de vos désirs, symbole du lien personnel que vous établirez en franchissant, par votre lecture, les étapes proposées.

La mienne a eu besoin de haubans, la soutenant, la sécurisant. Elle était trop sollicitée par les roulis de la vie, par des vents contraires.
Bras tendus vers le ciel.
Besoin de voir plus haut.
Ouverture vers plus grand que soi.
Appel d’une étincelle d’Infini qui pourrait venir visiter mon cœur.

Il ne reste plus qu’à traverser le pont...


Par GREHANT Danielle
retour